Les actualités du groupe Roullier : Innovation

Jan
2018

La riziculture de Pékin à Saint-Malo – Questions à Bin Wang

La riziculture de Pékin à Saint-Malo – Questions à Bin Wang

Écrit par Groupe Roullier / Publié dans Innovation

Bin Wang est un stagiaire chinois, qui fait ses études à la Chinese Academy Agricultural Sciences (CAAS). Arrivé en France au cours du mois de Septembre 2017, il a fait de l’amélioration de la culture du riz en milieu fermé, sa spécialité, sous la responsabilité de Mustapha Arkoun, Docteur en Physologie végétale, Chef de Projet Azote.

Nous avons souhaité lui poser des questions afin de savoir comment se passe son intégration au sein du Groupe Roullier et à Saint-Malo.

  • Pouvez-vous nous expliquer votre parcours ?

Je m’appelle Bin Wang, je suis originaire de Chine, et plus particulièrement de la capitale, Pékin. En Chine, j’étudie à la Chinese Academy Agricultural Sciences (CAAS), qui est située à Pékin.

J’effectue, actuellement, un stage d’une durée de cinq mois au sein du Groupe Roullier, en tant qu’ingénieur agronome. Je suis arrivé à Saint-Malo au mois de Septembre 2017, car je souhaitais découvrir une nouvelle culture de travail et un nouveau pays. J’ai eu l’occasion de rejoindre le Groupe Roullier, et j’en suis ravi. 

  • Quels sont vos domaines d’études ?

Mon domaine d’étude est l’agronomie, et j’étudie tout ce qui concerne l’agrosystème. 

De plus, je m’intéresse plus particulièrement à l’amélioration de l’efficacité des productions en matière de nutrition pour les populations, principalement avec la riziculture, qui est un aliment de base en Chine. C’est un moyen pour moi d’améliorer les productions, tant sur la qualité que sur la quantité.

Au CMI, je suis en charge d’effectuer des recherches sur des espèces comme le riz et comprendre le métabolisme nutritionnel, en particulier l’azote en lien avec des aspects environnementaux. Ces recherches sont, bien entendues, en rapport avec mon sujet de thèse, ce qui m’apporte des connaissances supplémentaires, me permettant d’être très professionnel dans mes missions.

Ce domaine d’étude a pour objectif d’améliorer la production de riz en milieu fermé, afin d’en augmenter la production, pour permettre de nourrir une population asiatique en forte croissance, et de faire face à la pénurie de rizières.

  • Comment s’est passée votre intégration au sein du Groupe Roullier ?

C’est la première fois que je viens en France et en Europe. C’est pour moi une vraie découverte, tant sur le plan professionnel que culturel. Ce stage me permet ainsi de découvrir une culture complétement différente de celle dont j’ai l’habitude de côtoyer en Chine.

D’un point de vue professionnel, je suis très heureux de pouvoir travailler avec du matériel de qualité, qui est mis à notre disposition dans les laboratoires et serres du CMI. Ainsi, je peux procéder à des recherches approfondies, nous permettant d’être à la pointe de l’innovation. En venant à Saint-Malo, je ne m’attendais pas à travailler avec de tels outils, et c’est avec un immense plaisir, que je me rends tous les matins sur mon lieu de travail.

Je ne trouve pas qu’il est difficile de vivre dans un pays étranger et à Saint-Malo, je n’ai pas ressenti de problème d’acclimatation. J’apprécie particulièrement le climat de la Bretagne, qui est plus doux qu’à Pékin, où actuellement les températures sont plus froides. Depuis mon arrivée, j’ai eu l’occasion de goûter et surtout d’apprécier la gastronomie bretonne et française.

  • Quelles sont vos activités en dehors de votre travail ? En profitez-vous pour visiter la Bretagne ?

Durant mes temps de repos, je m’intéresse énormément aux dernières nouveautés scientifiques, en lien avec mon domaine d’étude. J’apprécie la lecture de revues scientifiques, ce qui me permet d‘être au courant des dernières recherches effectuées partout dans le monde.

Mais, j’ai, bien sûr, d’autres occupations en dehors de mon travail, puisque j’ai pris le temps depuis mon arrivée de visiter Saint-Malo et ses alentours. C’est une très belle ville, où on respire l’air de la mer, qui me change énormément de mon quotidien à Pékin, où je suis toujours très occupé. J’ai eu l’occasion de me rendre à Dinard, à Rennes, mais aussi, de profiter de la plage et goûter aux traditionnels gâteaux bretons. C’est vraiment un plaisir de découvrir toutes ces nouvelles choses, que je pourrai par la suite faire connaître à mes proches.

  • Sur le long-terme, quel est votre projet professionnel ? Pensez-vous travailler en France ?

Après la remise de ma thèse à mon université, je souhaite obtenir mon diplôme, me permettant de m’engager professionnellement comme ingénieur agronome, dans le but de trouver des solutions pour les générations futures.

Je souhaite retourner travailler en Chine, puisque c’est mon pays d’origine, et que toute ma famille y réside. J’adore la France, mais mon domaine d’étude est en lien avec la situation chinoise en termes d’agronomie. En effet, je me suis spécialisé dans la riziculture, puisque la Chine est le leader mondial en termes de production de riz.

Mais, je garderai un souvenir impérissable de la France et de mon expérience au sein du Groupe Roullier et aux côtés du Dr. Mustapha Arkoun, grâce auquel, j’ai pu améliorer mes connaissances en agronomie.

Partager l'article : TWEETER LINKEDIN FACEBOOK GOOGLE +

+

TIMAC AGRO

Découvrir nos filiales à l'international

Fermer
Asie

Chine

Océanie
Fermer
Fermer
Amérique du Nord

CanadaEtats-UnisMexique

Moyen Orient
Fermer

Turquie